rapide


rapide

rapide [ rapid ] adj. et n.
• 1500; lat. rapidus, de rapere « entraîner violemment »
I Adj.
1Qui coule avec une grande vitesse (cours d'eau). « Le courant devient brusquement si rapide que tout l'effort des pagayeurs a du mal à le remonter » (A. Gide). impétueux.
Fortement incliné par rapport au plan horizontal. Pente rapide. abrupt, raide. Descente rapide. « Nous redescendons, autant sur le dos que sur les pieds, le cône rapide du cratère » (Maupassant).
Fig., littér. Le cours rapide des heures.
2Qui se meut (ou qui peut se mouvoir) avec une vitesse élevée. Cheval rapide. véloce. Il est rapide à la course ( vite, adj.) . Rapide comme une flèche, comme l'éclair. Être rapide dans ses mouvements. preste. Des mots « tracés d'une main rapide et ferme » (Nerval). Voiture rapide et nerveuse. Train rapide (cf. ci-dessous, II, 2o). « La lumière est la plus rapide des messagères » (Broglie).
3(Sans idée de déplacement) Qui exécute (ou peut exécuter) avec promptitude. Il est rapide dans son travail, dans l'exécution de ses projets. diligent, expéditif, prompt. Il a été le plus rapide aux essais. Vous êtes bien rapide en besogne ! vous êtes trop pressé. — N. C'est une rapide !
Spécialt Qui comprend vite, qui voit tout de suite. Esprit rapide et brillant. vif. Je cherchai surtout « à lui donner ce coup d'œil rapide et sûr qui généralise » (Balzac).
(Choses) Un poison rapide, qui agit vite.
4(D'une allure, d'un mouvement, etc.) Qui s'accomplit avec une vitesse élevée. Allure, pas rapide. La course a été très rapide, s'est déroulé rapidement. « Comme un crible animé d'un mouvement de plus en plus rapide » (Jaurès). Mus. Mouvement, rythme rapide, où les temps de chaque mesure sont très rapprochés. Cadence rapide. soutenu.
Méd. Pouls rapide, dont les battements sont très rapprochés. — Respiration rapide, haletante.
5Fig. (du style, d'un récit, etc.) Qui va droit à l'essentiel, qui donne par son rythme une impression de vivacité. 2. alerte, enlevé. Style rapide. Faire un rapide résumé de la situation. sommaire. « Le récit est rapide. On le sent écrit d'un trait » (Maurois).
6(D'une action, d'un processus, etc.) Qui est fait, se fait sans tarder; dont les différentes phases se succèdent à des intervalles rapprochés. prompt. Avoir le réflexe rapide. fulgurant. « La méthode, les détails d'une fortune rapide vous donnent toujours une impression de magie » ( Céline). Progrès, guérison rapide. Nous espérons une réponse rapide. Sa décision a été bien rapide. brusque, hâtif, soudain. Faire une visite rapide à un parent, en passant. ⇒ éclair.
Qui conduit vite au but désiré. Moyen, expédient rapide.
7Techn. Acier à coupe rapide, ou ellipt acier rapide : acier très dur employé dans les machines-outils.
Photogr. Pellicule rapide, ultrarapide, sensible, dont le temps de pose est très bref.
Cour. Ciment à prise rapide.
8Que l'on fait sans s'appesantir. Faire un rapide calcul. Après un rapide examen. Regard rapide ( furtif ) . Méthode de lecture rapide.
9Sport Qui permet de hautes performances de temps. Piste, revêtement, piscine rapide.
Voie rapide, conçue pour que les véhicules y circulent à vitesse élevée.
II N. m.
1(1736) Partie d'un cours d'eau où le courant est rapide, agité et tourbillonnant par suite d'un léger ressaut du fond du lit provoquant une rupture de pente (phénomène inverse de la chute). Les rapides du Mékong, du Saint-Laurent, des fleuves africains. Descente d'un rapide en kayak, en raft ( rafting) .
2(1870) Train qui va plus vite que l'express et ne s'arrête que dans les très grandes villes. Le rapide Paris-Bordeaux. (REM. Ne se dit pas du T.G.V dont les vitesses sont beaucoup plus élevées.)
⊗ CONTR. Lent.

rapide adjectif (latin rapidus, de rapere, emporter) Qui se déplace à une vitesse élevée : Un homme rapide à la course. Qui coule avec une grande vitesse : Torrent rapide. Qui présente une forte inclinaison accélérant les mouvements vers le bas : Pente rapide. Qui, par ses qualités, permet de bonnes performances de vitesse : Piste rapide. Qui est fait en peu de temps : Un examen rapide. Qui permet une action, une opération en un temps relativement court ou plus court : Avec une machine, c'est plus rapide. Se dit d'un rythme soutenu ou relativement soutenu, de ce qui est à ce rythme : Pouls rapide. Qui se produit vite, au bout d'un temps relativement court : Sa réussite fut rapide. Qui agit en très peu de temps : Poison rapide. Qui agit, pense, comprend avec promptitude : Avoir l'esprit rapide. Littéraire. Se dit de l'expression quand l'essentiel est dit avec sobriété et vivacité : Style rapide.rapide (expressions) adjectif (latin rapidus, de rapere, emporter) Acier (à coupe) rapide, acier spécial utilisé pour la confection d'outils de coupe à grande vitesse. Sommeil rapide, synonyme de sommeil paradoxal. Train rapide ou rapide (nom masculin), train qui ne s'arrête qu'à quelques gares importantes et n'attend pas, en principe, les trains en correspondance en cas de retard de ces derniers. ● rapide (synonymes) adjectif (latin rapidus, de rapere, emporter) Qui se déplace à une vitesse élevée
Synonymes :
- véloce
Contraires :
Qui coule avec une grande vitesse
Synonymes :
- impétueux
Contraires :
Qui présente une forte inclinaison accélérant les mouvements vers le...
Synonymes :
- à pic
- escarpé
Contraires :
Se dit d'un rythme soutenu ou relativement soutenu, de ce...
Synonymes :
- vif
Contraires :
- traînant
Qui se produit vite, au bout d'un temps relativement court
Synonymes :
- hâtif
Contraires :
Qui agit en très peu de temps
Synonymes :
Qui agit, pense, comprend avec promptitude
Synonymes :
- expéditif
Contraires :
- épais
- lambin (familier)
- mou
Littéraire. Se dit de l'expression quand l'essentiel est dit avec sobriété...
Synonymes :
- pressé
Sommeil rapide
Synonymes :
rapide nom Personne qui va vite dans ce qu'elle fait ou qui comprend vite. ● rapide nom masculin Rupture du profil longitudinal d'un cours d'eau, déterminée par l'existence d'un seuil de roches dures entre des terrains moins résistants. (Souvent pluriel)

rapide
adj. et n.
rI./r adj.
d1./d Qui va très vite; qui peut aller très vite. Voiture puissante et rapide.
d2./d Qui se fait, se produit à une vitesse ou avec une fréquence élevée. Course rapide. Pouls rapide.
d3./d D'une grande promptitude dans le mouvement, l'action, l'intelligence, etc. être rapide en affaires.
|| Subst. Personne qui comprend, qui agit vite.
d4./d Qui permet d'aller, d'agir, etc., rapidement. Itinéraire rapide.
|| Descente rapide, à forte déclivité.
d5./d TECH Acier rapide: acier spécial, très dur, utilisé pour l'usinage des métaux.
|| PHOTO Pellicule rapide, dont la sensibilité élevée permet un temps de pose bref.
rII./r n. m.
d1./d Portion du cours d'une rivière, d'un fleuve, où le courant devient rapide et tourbillonnant. Syn. (Afr. subsah.) falls.
d2./d Train rapide, qui ne s'arrête que dans les villes importantes.
d3./d (Afr. subsah.) Abrév. de car rapide.

⇒RAPIDE, adj. et subst. masc.
I. — Adjectif
A. — 1. [En parlant d'un cours d'eau] Qui coule selon une pente accentuée et dont le courant est fort, le débit accéléré. Synon. impétueux. Fleuve, rivière, ruisseau rapide. Nous avons traversé la Creuse très rapide en cet endroit, dans une petite barque (DUPANLOUP, Journal, 1866, p. 277). L'eau (...) filtrait partout en ruisselets rapides sur les pierres (GRACQ, Syrtes, 1951, p. 75).
[P. méton.] Eau, onde rapide d'une rivière. Il peut avoir cent à cent vingt pieds de largeur; sa profondeur paraît considérable; son cours est rapide comme celui du Rhône à Genève (LAMART., Voy. Orient, t. 2, 1835, p. 19):
1. On traverse de grands espaces où l'eau semble parfaitement immobile, puis, par instants, et particulièrement au bord des îles, le courant devient brusquement si rapide que tout l'effort des pagayeurs a du mal à le remonter.
GIDE, Voy. Congo, 1927, p. 707.
♦ [En parlant d'un fluide ou de son cours] Plus le mouvement des fluides est rapide dans un corps vivant, plus il y complique l'organisation, et plus alors le système vasculaire s'y ramifie (LAMARCK, Philos. zool., t. 2, 1809, p. 54). Le sang de la jeunesse courait chaud et rapide dans ses veines, et colorait de teintes rosées sa peau transparente aux blancheurs de camélia (MURGER, Scènes vie boh., 1851, p. 157).
2. P. méton. Dont le profil, fortement incliné par rapport au plan horizontal, accélère les mouvements vers le bas. Synon. abrupt, pentu. Escalier rapide; descente, escarpement, pente rapide. Le village était alors à deux ou trois cents pas au-dessus d'eux, autour d'une gorge profonde et rapide, en fer à cheval (ERCKM.-CHATR., Ami Fritz, 1864, p. 114). Il l'accompagna jusqu'à l'endroit où la route descendait en lacets rapides sur la plaine d'Italie (ROLLAND, J.-Chr., Nouv. journée, 1912, p. 1526):
2. [L'ennemi] veut profiter, pour amener à pied d'œuvre ses troupes d'assaut, de la chute plus rapide du plateau sur les plaines de Woëvre après les trois ou quatre cents mètres de lente inclinaison devant la contrescarpe.
BORDEAUX, Fort de Vaux, 1916, p. 85.
Route rapide. Route dont le profil, les virages sont aménagés pour permettre aux véhicules de circuler sans ralentir (d'apr. Lar. Lang. fr.).
SPORTS. [En parlant d'une installation, d'un matériau] Conçu de manière à faciliter les performances de vitesse. (Dict. XXe s.). Revêtement, piscine, piste rapide.
3. Au fig., littér.
a) Dont le déroulement dans le temps paraît accéléré. Cours rapide du temps. Le temps fuyait, pour Hélène, léger et rapide; pour Bernard, rapide et léger (SANDEAU, Mlle de La Seiglière, 1848, p. 192). Cinq ans très rapides, très remplis, sans événement (R. BAZIN, Blé, 1907, p. 38).
b) Qui est de courte durée, éphémère. Vivre dans un présent rapide. Je l'ai connu, ton Phili, — un de ces néants que la jeunesse rapide revêt un instant de rayons (MAURIAC, Nœud vip., 1932, p. 291):
3. Et chacune de ces petites-filles a peut-être à présent onze petites-filles, les plus vieilles âgées de onze ans et prêtes à se marier bientôt sur la célèbre bruyère; rapides générations de fleurs.
CHATEAUBR., Mém., t. 1, 1848, p. 525.
B. — 1. Qui bouge, se déplace à une vitesse élevée, ou qui est susceptible de le faire.
a) [En parlant d'un animé] Synon. agile, véloce. Ath-lète, danseur rapide; cheval rapide; être rapide dans ses mouvements, rapide comme une flèche, comme l'éclair. Les barques plates (...) faisaient fuir les poissons rapides à travers les herbes (MAUPASS., Contes et nouv., t. 1, Amour, 1886, p. 737). Ses pieds lui servirent encore beaucoup pendant la guerre. Il passait pour l'agent de liaison le plus rapide de son régiment (CÉLINE, Voyage, 1932, p. 132):
4. Le président des guides dut en effet dépêcher aussitôt trois hommes rapides, dont Rudi (...) qui avait trop d'amour-propre pour refuser de monter par un temps qui exigeait une allure record. Il fallait en effet gagner de vitesse la tempête.
PEYRÉ, Matterhorn, 1939, p. 237.
[En parlant d'une partie du corps] Je vous ai bien reconnue quand vous passiez l'autre soir dans la rue, pied rapide et finement chaussé (MURGER, Scènes vie boh., 1851, p. 248). C'est vous, c'est bien vous (...), rapides mains de ma chère maîtresse! (MILOSZ, Amour. init., 1910, p. 54).
b) [En parlant d'un inanimé] Bateau, train rapide; fumée, nuage rapide. Des Achéens, venus sur les nefs rapides devant Troie (CLADEL, Ompdrailles, 1879, p. 303). Deux voitures rapides se sont tamponnées, prises tout à coup dans l'immobilité comme dans les glaces (SAINT-EXUP., Terre hommes, 1939, p. 211):
5. Magnin avait trouvé sur le marché anglais l'avion personnel de l'empereur Haïlé-Sélassié. Avion assez rapide, avec de fortes réserves d'essence, mais difficile à manier.
MALRAUX, Espoir, 1937, p. 561.
2. Au fig.
a) [En parlant d'une pers.] Qui est capable de concevoir, de décider, d'exécuter (une action, un ouvrage) avec promptitude. Synon. diligent, prompt. Dactylo rapide; ouvrier rapide dans son travail. Un pareil homme, placé entre le bagne et des millions, devait être vindicatif, absolu, rapide dans ses déterminations (BALZAC, C. Birotteau, 1837, p. 58). Il doit être le plus rapide de la bande, celui qu'on délègue et qui dit, au retour: « Ils ne me font pas peur, moi, ces gens-là! » (RENARD, Journal, 1900, p. 611).
Empl. subst. Le longiligne est un (...) rapide (MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 210).
b) [P. méton.; en parlant de l'esprit, d'une faculté intellectuelle] Qui assimile, qui comprend très vite, qui réagit promptement. Synon. vif. Esprit rapide; coup d'œil, mémoire rapide. Par une intuition rapide, Hélène crut comprendre ce qui se passait dans le cœur et dans l'esprit de ce jeune homme (SANDEAU, Mlle de La Seiglière, 1848, p. 139). J'ai, par exemple, été plus d'une fois surpris par son intelligence rapide et toute instinctive des êtres et des situations (VAILLAND, Drôle de jeu, 1945, p. 187).
C. — 1. [En parlant d'un mouvement, d'un déplacement] Caractérisé par un temps d'exécution très bref. Bond, coup de pied, coup de tête, geste, pas rapide; entrechats, pirouettes rapides; course, vol rapide. D'un tour de hanche si rapide que personne ne sut en apprécier la valeur (CLADEL, Ompdrailles, 1879, p. 280). Trois enjambées rapides vers la porte-fenêtre et puis un arrêt brusque (BERNSTEIN, Secret, 1913, II, 8, p. 24). Marche rapide sur Tananarive, par une route très praticable sur laquelle ne se trouve aucune garnison (DE GAULLE, Mém. guerre, 1954, p. 581).
2. [En parlant d'un mouvement rythmique] Caractérisé par la succession à intervalles rapprochés des éléments qui le constituent. Synon. enlevé, soutenu. Cadence, rythme rapide d'une mélodie; musique rapide. Il se penchait vers elle pour mieux la tenir pendant les valses rapides (LOTI, Pêch. Isl., 1886, p. 52). Ils (...) n'entendaient que le battement rapide des machines, le gémissement de la coque étirée (PEISSON, Parti Liverpool, 1932, p. 145):
6. ... il y eut une pétarade de tams-tams, de plus en plus vifs, de plus en plus pressés, de plus en plus pressants, puis ralentis et larges, qui (...) se termina en un decrescendo rapide, fortifié par la note finale de l'appel.
MARAN, Batouala, 1921, p. 40.
En partic.
a) [En parlant d'un mouvement physiol.] Par ses lèvres entr'ouvertes, sa respiration devint plus rapide (, Aphrodite, 1896, p. 92). Il entendit son cœur battre à coups rapides et durs (BERNANOS, Soleil Satan, 1926, p. 165).
MÉD. Pouls rapide. Pouls dont les battements sont très rapprochés. Je viens d'aller consulter mon médecin, car je ne pouvais plus dormir. Il m'a trouvé le pouls rapide, l'œil dilaté, les nerfs vibrants, mais sans aucun symptôme alarmant (MAUPASS., Contes et nouv., t. 2, Horla, 1886, p. 1099):
7. Philip (...) lâcha le poignet, et se redressa sans hâte: — « Pouls rapide, évidemment. Un peu vibrant. Mais régulier. » — « Oui. Et certains jours, au contraire — surtout le soir — il est petit, mou, difficile à saisir. Expliquez ça! (...) »
MARTIN DU G., Thib., Épil., 1940, p. 890.
b) [En parlant du rythme de la parole] Articulation, prononciation rapide. Mais, vite, se rappelant à la convenance de la situation, elle secoua dans un effort cette torpeur de ses souvenirs et se mit à balbutier des phrases rapides. — Ah! Bonjour... Comment! Vous voilà? (FLAUB., Mme Bovary, t. 2, 1857, p. 70). Elle dit d'une voix rapide, entrecoupée, comme si elle eût récité sa leçon: — La fille m'a frappée... La fil-le m'a frap-pée (BERNANOS, Joie, 1929, p. 656).
D. — 1. [En parlant d'un processus, d'une action] Dont les différentes phases se succèdent à intervalles rapprochés, qui est mené à son terme, s'accomplit dans un court laps de temps. J'ai entendu souvent ses amis s'étonner qu'avec tant de bravoure, d'intelligence et de charme dans les manières, il n'ait pas eu un plus rapide avancement (SAND, Hist. vie, t. 2, 1855, p. 33). Ce que tu as grandi! Tu ne te sens pas fatigué par cette croissance rapide? (MARTIN DU G., Thib., Pénitenc., 1922, p. 695). Une incertitude flottante coupée de rapides sommeils (GRACQ, Syrtes, 1951, p. 160).
SYNT. Cérémonie, déjeuner, toilette, voyage rapide; baiser, étreinte rapide; amélioration, guérison, progrès rapide; carrière, conquête, fortune, succès, victoire rapide; décision, réponse rapide; rapide accroissement de la population.
2. [En parlant d'une chose]
a) Qui rend possible une action, une opération en temps réduit; qui permet d'atteindre un objectif dans de courts délais. Expédient, moyen rapide; méthode de lecture rapide; procédé de reproduction rapide. Une pareille conception de la conduite de la bataille (...) implique (...) des liaisons sûres et rapides entre le commandant en chef et ses subordonnés (JOFFRE, Mém., t. 1, 1931, p. 401). Des services automobiles rapides entre la Bresse et les grandes villes (VAILLAND, Drôle de jeu, 1945, p. 139):
8. Et comme si elle eût comparé la façon un peu sommaire, rapide et violente dont Mme Swann conquérait ses relations à une guerre coloniale, maman ajoutait: — Maintenant que les Trombert sont soumis, les tribus voisines ne tarderont pas à se rendre.
PROUST, J. filles en fleurs, 1918, p. 515.
b) En partic. [En parlant d'un traitement, d'une substance] Qui produit son effet dans un court délai. Médication rapide. Ils avaient abandonné l'idée de l'asphyxie; c'est commun, au lieu qu'avec un bon poison rapide comme la foudre, on peut quitter la vie sous un bel ombrage frais et riant (SUE, Atar-Gull, 1831, p. 11). D'abord, retrouver la santé. Il résolut d'avoir, au plus tôt, un sérieux entretien avec son maître, le docteur Philip, de chercher avec lui un traitement plus actif, plus rapide (MARTIN DU G., Thib., Épil., 1940, p. 784).
c) Spécialement
BÂT. Ciment à prise rapide. Ciment caractérisé par sa prise rapide ou demi-lente (d'apr. BARB.-CAD. 1963). Synon. ciment prompt. Tous ces ciments font prise en présence de l'eau, dans un temps qui varie de quelques minutes pour les ciments à prise rapide, à un jour pour les ciments à prise lente (BOURDE, Trav. publ., 1928, p. 157).
CIN., PHOT. Film, pellicule rapide. Film, pellicule dont le temps de pose est très bref. (Dict. XXe s.). Synon. sensible.
INFORMAT. Imprimante rapide. ,,Imprimante ligne à ligne qui imprime un grand nombre de lignes à la minute`` (GING.-LAURET 1973). Mémoire rapide. ,,Mémoire qui prend un temps court pour l'enregistrement ou l'écriture d'une donnée`` (GING.-LAURET 1973).
MÉTALL. Acier à coupe rapide ou acier rapide. Acier très dur utilisé pour la fabrication d'outils de coupe à grande vitesse. Quelques forets de petites dimensions, en acier rapide de préférence (AMBROISE, Monteur mécan., 1949, p. 2).
3. [En parlant d'une chose abstr.; en partic., dans le domaine intellectuel]
a) Que l'on fait sans s'appesantir, d'une façon sommaire ou, péj., sans réfléchir suffisamment. Synon. bref, sommaire. Il débutait par un historique rapide de la grève, en affectant l'éloquence scientifique: des faits, rien que des faits (ZOLA, Germinal, 1885, p. 1377):
9. ... petites salles sombres des cafés et restaurants, vue rapide sur des cours intérieures plantées de verdure, jolis profils mats et grands yeux noirs aux balcons; c'est l'Italie heureuse, éternelle.
BARRÈS, Cahiers, t. 11, 1916, p. 169.
SYNT. Aperçu, examen, exposé, inventaire, lecture rapide; allusion, commentaire, réflexion rapide; coup d'œil, regard rapide; croquis, schéma rapide; vision, vue d'ensemble rapide; dresser un rapide tableau de la situation; conclusion un peu rapide (péj.).
b) LITT. Qui va à l'essentiel avec sobriété et vivacité. Synon. alerte, vif. Narration, récit rapide; éloquence, style rapide; phrases rapides. Une lettre très rapide d'Hélène reçue le soir me disait: « Après cet affreux malheur, il est préférable que vous ne descendiez pas (...) » (JOUVE, Scène capit., 1935, p. 231):
10. Quoique l'art du journaliste se soit bien perfectionné de nos jours, je doute cependant qu'il y ait beaucoup d'hommes en France, aujourd'hui, en état de faire des extraits aussi rapides et aussi amusants que ceux qu'a laissés Bayle.
DELÉCLUZE, Journal, 1827, p. 390.
II. — Subst. masc.
A. — GÉOGR., souvent au plur. Partie d'un cours d'eau où le courant est rapide et agité de tourbillons, en raison d'une modification brusque de la pente ou de la largeur du lit ou encore de la présence d'obstacles. Descendre un rapide en canoë; les rapides du Congo, du Mékong, du Saint-Laurent. L'eau qui blanchissait, bouillonnait et se précipitait du haut en bas du grand rapide comme dans un escalier géant (HÉMON, M. Chapdelaine, 1916, p. 15). Vite, on le plaça sur des matelas, ces matelas dans une pirogue qui le descendit à Bagui, franchissant de nuit les dangereux rapides de Bakou'ndou. Car c'était la saison des plus hautes eaux (MARAN, Batouala, 1921, p. 165):
11. ... la navigation des rivières étant très-difficile, à cause des rapides et des chutes dont elles étoient remplies, il fallut franchir les uns à la perche, et, pour éviter les autres, porter le canot (...) jusqu'aux eaux tranquilles.
CRÈVECŒUR, Voyage, t. 2, 1801, p. 115.
B. — CH. DE FER. Catégorie de trains qui vont plus vite que les express, effectuant de longs parcours et ne s'arrêtant qu'aux gares de grande importance; train appartenant à cette catégorie. Prendre le rapide. Le rapide de Nancy, lancé à toute vitesse, entrait, geignant sur ses freins (COURTELINE, Train 8 h 47, 1888, 2e part., 2, p. 111). Enterrement dimanche dix heures... Il suffirait de prendre, demain samedi, le rapide de l'après-midi, pour être à Paris dimanche matin (MARTIN DU G., Thib., Épil., 1940, p. 773):
12. SCHUMANN: Tous les voyageurs qui vont en France passent ici, Excellence (...). Vos Excellences ont des ordres? WALDORF: Nous repartons pour Gotha par le premier rapide. Vous retiendrez nos places.
GIRAUDOUX, Siegfried, 1928, IV, 2, p. 161.
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. Adj. 1. Av. 1502 « qui se meut ou peut se mouvoir, se déplacer, avec vitesse » (OCTOVIEN DE ST-GELAIS, Eneide, f ° 214 r °, éd. 1529 ds GDF. Compl.); 2. 1670 « emporté, vif, qui manifeste un manque de patience » (RACINE, Bérénice, IV, 1); 3. a) 1674 (du style) « d'expression brève et condensée » (BOILEAU, Art poét., éd. H. B. Boudhors, Chant I, vers 164); b) 1690 « bref, exécuté rapidement, instantané » (FUR.); 4. a) 1681 (d'une personne) « qui se manifeste, agit efficacement en peu de temps » (BOSSUET, Discours sur l'hist. univ., p. 101); b) 1781 (chose, faculté, activité) « id. » (A. BARRUEL, Les Helviennes, t. 3, p. 52); c) 1926 ciment rapide (J. CAHEN, BRUET, Carrières, p. 189); d) 1923 aciers à coupe rapide (GUILLET, Métall. gén., p. 194); 1927 aciers rapides (CHAMPLY, Nouv. encyclop. prat., t. 2, p. 15); 5. 1687 « qui passe très vite (du temps) » (BOSSUET, Œuvres oratoires, éd. J. Leborq, Ch. Urbain et E. Levesque, t. 6, p. 441); 6. 1749 « très incliné, abrupt » (BUFFON, Hist. nat., t. 1, p. 322); 7. 1794 « proche dans le temps, qui vient trop vite » (CHÉNIER, Élégies, p. 58). B. Subst. 1. 1736 plur. « partie d'un cours d'eau sur une forte déclivité » (AUBIN); 2. 1834 « endroit où la pente est forte » (SAND, Jacques, p. 163); 3. 1870 « train à grande vitesse » (LA CHÂTRE); 4. 1946 « personne vive » (MOUNIER, loc. cit.). Empr. au lat. rapidus, -a, -um « qui entraîne, emporte, impétueux, prompt », qui s'est substitué à l'a. et m. fr. rade (XIe s. judéo-fr. rabdes « eaux torrentueuses » RASCHI, Gl., éd. A. Darmesteter et D. S. Blondheim, t. 1, 868; ca 1170 rade « fort (vin) » CHRÉTIEN DE TROYES, Erec, éd. M. Roques, 5125). Fréq. abs. littér.:5 132. Fréq. rel. littér.: XIXe s.: a) 7 584, b) 7 803; XXe s.: a) 7 350, b) 6 751.

rapide [ʀapid] adj. et n.
ÉTYM. 1509, au sens 2.; a remplacé rabde (XIe), rade (v. 1175), de même orig.; lat. rapidus « qui entraîne, qui emporte », de rapere « entraîner violemment ». → Ravin, raviner.
———
I Adj.
A
1 (1640). (En parlant d'un cours d'eau). Dont le courant est fort, qui coule avec une grande vitesse, selon une pente très accentuée. || Le fleuve (cit. 12) qui nous entraîne est si rapide… || Rivière, ruisseau rapide. || Courant rapide. || Le cours du Rhône est plus rapide que celui de la Loire. Impétueux.Eau, onde rapide d'une rivière (→ Falaise, cit. 3; fouiller, cit. 5).
1 (…) le courant devient brusquement si rapide que tout l'effort des pagayeurs a du mal à le remonter.
Gide, Voyage au Congo, in Souvenirs, Pl., p. 707.
2 (XVIIIe). Qui est fortement incliné par rapport au plan horizontal, qui entraîne vers le bas. || Pente (cit. 1) rapide. Abrupt (→ aussi Gravir, cit. 6; penchant, cit. 2). || Descente rapide.
2 Nous redescendons, autant sur le dos que sur les pieds, le cône rapide du cratère (…)
Maupassant, la Vie errante, La Sicile.
3 (1687). Fig. littér. Qui passe vite. || Le cours (cit. 14) rapide des heures. || Instant (2. Instant, cit. 3) rapide. || Heures rapides (→ Présence, cit. 1).Existence, jeunesse rapide. Éphémère (→ Néant, cit. 9 et 21).
4 (1690). Qui se meut ou peut se mouvoir avec une vitesse élevée. || Animal, cheval, coursier rapide. Véloce (→ Aquilain, cit.; éperon, cit. 4). || Chien rapide. || Coureur rapide. Vite (adj.). → Aller comme le vent. || Rapide comme une flèche, comme l'éclair. || Il est rapide dans ses mouvements. Agile. || Mains nerveuses, rapides (→ Improviser, cit. 4). || Mots tracés d'une main rapide et ferme (→ Écrire, cit. 4).Vaisseau, navire, avion rapide (→ Argonaute, cit.; lance-bombes, cit. 2; manier, cit. 9). || Voiture rapide et nerveuse. || Train rapide (→ Gagner, cit. 62; garde-barrière, cit.).aussi ci-dessous, II., 2. || Train rapide Paris-Bruxelles. || Car rapide.Flèche rapide. || Message rapide.
3 (…) la Lumière est la plus rapide des messagères. Il y a longtemps que les hommes ont l'intuition de cette propriété remarquable de la Lumière. Déjà Lucrèce dans son De Natura Rerum attribuait une vitesse « indicible » aux légères pellicules détachées de la surface des corps matériels qui, selon lui, constituaient la lumière. Longtemps, on crut qu'elle se propageait instantanément, avec une vitesse infinie (…)
L. de Broglie, Physique et Microphysique, p. 66-67.
Rapide à… || Être rapide à la course.
5 (1679). Personnes. (Sans idée de déplacement). Qui exécute ou peut exécuter une action, un ouvrage, qui produit ses effets avec promptitude. || Il est rapide dans son travail, dans l'exécution de ses projets. Diligent, empressé, expéditif, prompt.Vous êtes bien rapide en besogne ! : vous êtes trop pressé.Spécialt. Qui comprend, qui voit tout de suite. || Un esprit rapide et brillant (→ Frénésie, cit. 4). || Intuition rapide (→ Pénétration, cit. 7). || Coup d'œil rapide et sûr (→ Descendre, cit. 14).
4 J'ai rarement eu l'impression d'avoir en face de moi quelqu'un qui ait le coup d'œil aussi net et aussi rapide, et autant de décision dans l'esprit.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. V, XXII, p. 192.
(Choses). || Un poison rapide, qui agit vite, qui a une action rapide (→ ci-dessous B.). || Acier rapide.
B
1 (D'une allure, d'un mouvement). Qui est caractérisé par une vitesse élevée, qui est exécuté en un temps bref. || Allure, course (→ Lièvre, cit. 2), pas rapide. Ailé (→ Litière, cit. 4). || Le tiercé a été très rapide, s'est déroulé à grande vitesse.Mouvement (→ Animé, cit. 46), geste (→ Faucher, cit. 2; habilleur, cit. 3), pirouette rapide (→ Hourvari, cit. 1). || Geste, coup rapide comme l'éclair, comme la foudre. Fulgurant (→ Cela s'est fait en un clin d'œil).
Mouvement, rythme rapide, où les temps de la mesure sont très rapprochés (→ Biniou, cit. 1; entêtant, cit.; fandango, cit. 2; habanera, cit. 1). || Cadence rapide. Soutenu (→ Apsara, cit. 1). || Pizzicato (cit.) rapide. || Mouvements rapides. Allegro, presto… || Pouls rapide, dont les battements sont très rapprochés. Élevé, fréquent (infra cit. 5). → 1. Mou, cit. 15. || Respiration rapide. || Voix, articulation, prononciation rapide, qui ne traîne pas sur les syllabes, qui ne fait pas de pauses longues (→ 1. Lire, cit. 23; provocateur, cit. 2).
2 Fig. (Du style, d'un récit, etc.). Qui va droit à l'essentiel, qui donne par son rythme une impression de vivacité. Alerte, cursif, emmené. || Style, narration, éloquence rapide. || L'allure franche et rapide de l'ïambe (cit. 3). || Des pages rapides écrites d'un ton enjoué (→ Fredaine, cit. 3).
5 Le récit est rapide. On le sent écrit d'un trait, fusant de l'esprit sous la pression de passions intérieures violentes, dans l'impatience, dans la frénésie.
A. Maurois, Études littéraires II, Mauriac, V.
3 (D'une action, d'un processus, etc.). Dont les différentes phases se succèdent à des intervalles rapprochés, qui est exécuté, qui atteint son terme en peu de temps. Prompt. || Rendre une évolution plus rapide ( Accélérer, activer, précipiter), moins rapide ( Retarder). || Amélioration (cit. 2), avancement (cit. 9), perfectionnement (cit. 2) rapide. || Progrès rapides (→ Enterrer, cit. 15; foyer, cit. 22; grimace, cit. 3). || Succès, victoire (→ Exaspérer, cit. 7), fortune, gain (cit. 7), guérison rapide. || Cela n'a été qu'un rapide épisode. Bref. || Une rapide explosion de colère. Flambée. || Nous espérons une réponse rapide. || Son intervention, sa décision a été bien rapide. Brusque, hâtif, soudain.Construction rapide (→ Platitude, cit. 6). || Ciment à prise rapide.Médicament à action rapide, lente, retardée.Qui conduit vite au but désiré. || Moyen, expédient rapide. aussi Court, prompt. || D'une manière rapide. Rapidement.
6 La méthode, les détails d'une fortune rapide vous donnent toujours une impression de magie.
Céline, Voyage au bout de la nuit, p. 194.
Techn. || Acier à coupe rapide, ou, ellipt., acier rapide : acier très dur employé dans la fabrication des outils de machines. || Fraise, toupie en acier rapide.Photogr. || Pellicule rapide, ultra-rapide : sensible, dont le temps de pose est très bref.
4 Que l'on fait sans s'appesantir. || Regard rapide. aussi Furtif (→ Gloussement, cit.). || Visions instantanées (cit. 1), rapides. || Expérience rapide et superficielle (→ Identique, cit. 3). || Examen (→ Limier, cit. 6), inventaire (→ Papier, cit. 22), lecture rapide. Sommaire. || Exposé rapide. Compendieux (vx).
C Sports. Qui permet des performances élevées, quant aux temps. || Cette piste n'est pas très rapide : les virages en sont mal dessinés. || Cette piscine olympique est très rapide.
———
II N. m.
1 (1736). Partie d'un cours d'eau où le courant est rapide, agité et tourbillonnant par suite d'un léger ressaut du fond du lit provoquant une rupture de pente (phénomène inverse de la chute). → Canal, cit. 10; marmite, cit. 5. || Dans un rapide, la différence de niveau est beaucoup moins grande que dans une cataracte, une chute. || Les rapides du Mékong, du Saint-Laurent, des fleuves africains. || Descente (cit. 2) d'un rapide.
7 Ce point de la Seine est redouté des mariniers. Rien n'est plus dangereux que ce rapide, resserré à cette époque et irrité par les pilotis du moulin du pont, aujourd'hui démoli.
Hugo, les Misérables, V, IV.
8 Troisième visite aux rapides du Congo (…) Nous traversons un bras du Djoué en pirogue et gagnons le bord même du fleuve, où la hauteur des vagues et l'impétuosité du courant sont particulièrement sensibles (…) Par instants, un remous creuse un sillon profond; une gerbe d'écume bondit.
Gide, Voyage au Congo, in Souvenirs, Pl., p. 692.
2 (1870). Train qui va plus vite que l'express et ne s'arrête que dans les très grandes villes (→ Locomotive, cit. 3; monstrueux, cit. 3). || Le rapide de Lausanne (→ Consulter, cit. 7). || Le rapide Paris-Bordeaux.
9 Et un rapide illuminé, grondant comme le tonnerre, fit trembler la cabine d'aiguillage.
Saint-Exupéry, le Petit Prince, XXII.
3 En franç. d'Afrique. Camionnette, petit car privé. || « Quant aux rapides, ces pittoresques petits cars Renault (…) » (B. Courteille, Nés de la brousse, p. 18, in I. F. A.).
CONTR. Lent.
DÉR. et COMP. Rapidement, rapido-presto, rapidos.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • rapide — rapide …   Deutsch Wörterbuch

  • rapide — Rapide. adj. de tout genre. Il se dit tant d un mouvement extrémement viste, que de tout ce qui se meut avec vistesse, & principalement des eaux. Cours rapide. mouvement rapide. le mouvement de cette planete est plus rapide que celuy des autres.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Rapide — can refer to: Cars built by Aston Martin:*Aston Martin Rapide concept car from 2006 *Lagonda Rapide production car from 1961 1964 * National Express Rapide , a brand of express coach once used by National Express …   Wikipedia

  • rapide — Adj. (Mittelstufe) von sehr schneller Geschwindigkeit Synonyme: rasant, rasend Beispiele: Im letzten Monat war ein rapider Preisrückgang zu vermerken. Seine Popularität ist rapide gestiegen …   Extremes Deutsch

  • Rapide — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Rapide », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Rapide est un adjectif qui indique une vitesse… …   Wikipédia en Français

  • RAPIDE — adj. des deux genres Qui se meut avec vitesse. Le Rhône est extrêmement rapide. Un torrent rapide. Un courant rapide. Une marche rapide. Une course rapide. Le cours rapide d’un fleuve. Le vol rapide des aigles. Un mouvement très rapide. En termes …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • rapide — (ra pi d ) adj. 1°   Qui parcourt beaucoup d espace en peu de temps. •   Et l eau grosse et rapide et la nuit assez noire, CORN. Cinna, IV, 2. •   L un des deux chevaliers saigna du nez : si l onde Est rapide autant que profonde, Dit il...., LA… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • RAPIDE — adj. des deux genres Il se dit D un mouvement extrêmement vite, et De tout ce qui se meut avec vitesse. Le cours rapide d un fleuve. Le vol rapide des aigles. Un mouvement très rapide. Le Rhône est extrêmement rapide. Ce torrent est fort rapide.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • rapide — schnell; zügig; zeitsparend; flott; im Nu (umgangssprachlich); im Sauseschritt (umgangssprachlich); fix (umgangssprachlich); rasant; geschwind …   Universal-Lexikon

  • Rapide — Aston Martin Rapide Hersteller: Aston Martin Produktionszeitraum: ab voraussichtlich 2009 Klasse …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.